10 janvier 2017

Plénitude

Se réveiller au coeur de la nuit.Tendre la main vers vous.Caresser l'absence.Et ressentir, plus fort que le chagrin de ce qui n'est plus,L'immense gratitude pour ce qui fut. 10/01/2017
Posté par marie-anne8 à 23:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2016

Chats

De ceux qui me suivent dans mes baladesA celles qui couvent mon clavierDe celui qui chauffe au soleilSa bedaine d'eunuque béatA celui qui met tout le monde d'accordDe celle qui dort dans l'armoireParmi mes dessous et mes dentellesA celle qui vivait sous les voituresDe celle qui m'a choisie A celle qui me fuitDe celle qui ne quitte pas mon litA celui qui dort sur le buffetDe celle qui mange mes pois chichesA celle qui pilonne mes tricotsDe ceux qui dorment ensemble patte dessus patte dessousA ceux qui s'ignorent fièrement dans le... [Lire la suite]
Posté par marie-anne8 à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2016

Cœur à cœur

Le cœur me manque quand je pense à toi,Joli cœur, cœur de pierre, cœur d’artichaut.J'ai le cœur gros quand tu arrives la bouche en cœur,Le cœur battant d'un autre amour.Ton repentir me va droit au cœur.Pourtant, bourreau des cœurs,Je les connais par cœur tes raisons.Je t'ai donné mon cœur,Tu l'as brisé, crevé, éparpillé, piétiné.Mais je fais contre mauvaise fortune bon cœur.J'ai un cœur gros comme ça et le cœur sur la main.Je t'écoute vider ton cœurEt de grand cœur je te pardonne.Épanche ton cœur, mon âme,Va au cœur du... [Lire la suite]
Posté par marie-anne8 à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2016

Eté

Deux amoureux sous un figuierLe fleuve est vert et l'air léger Une figue pleure ses larmes de lait Deux amoureux sous un figuier Dame de coupe et roi d'épée L'amour joue nos cœurs à l'écarté Septembre 2015
Posté par marie-anne8 à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 novembre 2016

Toi

Je dormais tu m'as éveilléeJ'ai vu tes yeux à mon réveilJ'ai vu le monde dans tes yeuxEt tes yeux colorent le monde Avril 2015
Posté par marie-anne8 à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2016

Chanson de laine

La laine sous les doigts s'étireTourne tourne le rouetLe fil peu à peu s'enrouleLa bobine se remplit  Le temps sous le front s'étireTourne tourne la penduleLa vie peu à peu s'enrouleEt le cœur se remplit Je suis là, filant ma vieDe chaque jour tirant le filQui me mène, parque sereineDe ce que j'étais à ce que je suis 13/07/2016
Posté par marie-anne8 à 08:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2016

Bonheur

Nous entendîmes le mot Bonheur. L'un de nous dit l'argent, la puissance, la gloire,Les fronts baissés sur son passage,Les portes des palais que seul il peut ouvrir. L'un dit le beau manoir, la pelouse fleurie,Les cris d'enfants dans le jardin,L'épouse qui accueille sur les marches de pierre. L'un dit la gloire littéraire,Le nom qui passe à la postéritéSur une reliure ou au bas d'un tableau. L'autre dit la beauté, la jeunesse éternelle,Les robes somptueuses, les rouges escarpins,Les applaudissements quand le rideau se lève. ... [Lire la suite]
Posté par marie-anne8 à 07:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2016

Tempus fugit

Horloge sans aiguilles Qu'as-tu fait de ta Vie ? Quelle heure marques-tu Sur ton cadran sans chiffres ? 1974
Posté par marie-anne8 à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 octobre 2016

Aveu

Celui qui ne sait pas dire je t'aimeQui refuse à l'aimé l’hommage d'un aveuCelui-là n'aime pas  Tu dis l'amour est un trésorJe le garde en mon cœur Non l'amour est vivantL'amour est un oiseauOuvre la cage de ton cœur il atteindra les cieux L'amour est une sourceOuvre la bouche de la terreIl deviendra un fleuve et atteindra la mer L'amour est libre ne l'enferme pasCelui qui ne sait pas dire je t'aimeNe mérite pas d'être aimé mai 2015
Posté par marie-anne8 à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2016

Octobre - nuit

Octobre, nuit, brume Tu roules seule ;Le brouillard est autour de toiComme une mer polaire,Tes phares brise-glaceL’écartent un instant.Devant toi une grotte jaune,Derrière toi un mur rouge,Dessus, sur les côtés, pèse la nuit. Une ombre grandit, s’avance,Devient arbre ou maison,Arbre clos dans ses feuilles,Maison repliée dans ses volets,Rendus au néant dès ton passage. Mais un pan se déchire ;Suspendues à une masse sombre- colline, nuage, oiseau monstre, qu’importe -De longues écharpes lamées d’argentDévoilent la naissance du jour. ... [Lire la suite]
Posté par marie-anne8 à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :