De ceux qui me suivent dans mes balades
A celles qui couvent mon clavier
De celui qui chauffe au soleil
Sa bedaine d'eunuque béat
A celui qui met tout le monde d'accord
De celle qui dort dans l'armoire
Parmi mes dessous et mes dentelles
A celle qui vivait sous les voitures
De celle qui m'a choisie 
A celle qui me fuit
De celle qui ne quitte pas mon lit
A celui qui dort sur le buffet
De celle qui mange mes pois chiches
A celle qui pilonne mes tricots
De ceux qui dorment ensemble patte dessus patte dessous
A ceux qui s'ignorent fièrement dans le meilleur des cas
De ceux qui méditent sur la vacuité
Devant la gamelle vide
A ceux qui font des sermons
Sur la vanité des choses de ce monde
Des yeux rubis aux yeux topaze
En passant par l'opale et l'émeraude
Des poils gris aux poils roux
Du blanc pur à toutes les nuances de gris
En passant par la curieuse bigarrure 
D'une fourrure roux et beige tigrée de noir
De la queue en panache du mousquetaire du roi
Au fier pompon du curieux de service
D'un nez rose au nez gris
En passant par le nez couleur brique
Le nez bleu d'un siamois
Le triangle noir sur un nez rose
Chats mes amis mes petits mes frères
Chats boudeurs chats râleurs
Chats tendres chats câlins 
Mes chats
Je vous aime.

25 avril 2015